top of page
Rechercher

Le Dobermann


Qu'il soit noir et feu, comme on le rencontre souvent, ou bien marron et feu, le Dobermann est à la gent canine ce que le pur-sang est aux chevaux : un animal aux lignes pures, bâti en force et bien musclé.

Une élégance naturelle qui fait de lui l'idole des esthètes et des amateurs de chiens.de caractère! Car, même si la mauvaise réputation dont il a souffert est maintenant loin derrière lui, et qu'il sait être un chien équilibré, excellent gardien et bon compagnon, force est de reconnaître qu'il n'est pas recommandé de le choisir si c’est le premier chien à entrer au foyer.


On pourrait comparer le Dobermann à un cheval pur-sang.

Il partage avec l'espèce équine cette élégance naturelle et cette prestance indéniable. Il est ce que l'on appelle dans le langage courant «une belle bête»! Sa sculpturale musculature est à la fois fine


Et puissante. Une impression de puissance se dégage immédiatement du Dobermann. Son poil fin et brillant souligne sa magnifique plastique. II ne laisse personne indifférent: soit on l'admire, soit on s'en méfie. Car, lorsqu'il tourne vers nous sa longue tête en forme de coin que porte son cou musclé et qu'il nous fixe de ses yeux sombres, on sent que l'on a affaire à un chien pas comme les autres. La plupart des Dobermanns ont les oreilles coupées. Ce sont alors deux flèches qui se dressent de chaque côté du crâne et qui viennent renforcer Son air impressionnant.


Les puristes vous diront qu'un Dobermann auquel on ne coupe pas les oreilles perd vraiment de son identité.

Ce n'est certes plus le même animal que l'on a alors en face de soi. La femelle, sans

Pour autant avoir moins de prestance, est un peu plus longue que le mâle.

Elle est aussi plus souple de caractère. Car, aussi beau soit-il, le Dobermann n'est pas simplement une belle sculpture vivante : c’est un chien au tempérament bien trempé et qui se mérite.


1) Caractéristiques physiques :

Les 3 points forts

  • Elancé et fier

  • Elégant et musclé

  • Impressionnant

Queue : De même que pour les oreilles, elle peut être coupée (on garde alors deux vertèbres) ou entière, comme cela est le cas dans les pays où la loi proscrit la caudectomie.

Oreilles : La menace d'interdiction de la coupe d'oreilles plane sur 'Europe. Pour l'heure, le Dobermann peut les avoir coupées ou entières. Dans ce dernier cas, si cela ne change pas son caractère, cela lui confère un air bien moins impressionnant.

Truffe : Bien développée, plus large que ronde, elle présente de grandes narines.

Elle est de couleur noire chez les Dobermanns noirs et un ton plus clair que la robe chez les sujets marron.

Yeux : ils sont perçants, presque énigmatiques, et reflètent sa personnalité entière. En les regardant de plus près, on peut remarquer que le bord des paupières est garni de cils.

Poil : Le poil du Dobermann est court, rude, serré et lisse. Le sous-poil, ne connait pas! Et, si la robe noir et feu est la plus connue, sachez qu'il existe aussi des Dobermanns marron et feu.


2) Caractère :

Le Dobermann a mangé son pain noir. l' y a quelques années, il avait une très mauvaise réputation: agressait méchant, imprévisible.. Il a de plus été utilisé durant la guerre, ce qui n'a pas laissé de bons souvenirs Le club qui gère cette race a donc mis en place un gros travail de sélection afin d'améliorer l'image du Dobermann. Et ce travail a porté ses fruits, permettant de créer des lignées de chiens équilibrés, très sociables et sur lesquels on peut compter.


Mais « équilibré » ne veut pas dire sans tempérament ni fort caractère. Le Dobermann n'en manque pas et sera toujours égal à lui-même : c'est un gardien avant tout. Il est d'ailleurs sélectionné pour ses aptitudes à la défense. il reste avant tout dissuasif, mais il passera à l'acte s'il estime qu'il y a danger pour les siens. Il se méfie d'ailleurs toujours des étrangers. En dehors des périodes de garde, c'est un chien sociable, dès lors qu'il est issu d'une bonne lignée et qu'il est correctement éduqué. Proche de ses maîtres sans pour autant se montrer pot de colle, il ne doit cependant pas être livré à lui-même des journées entières. Il a besoin de présence et de contacts.

En ce qui concerne ses rapports avec ses congénères, inutile de vouloir faire cohabiter deux mâles ensemble. C'est quasiment impossible. Alors que face à un chien de sexe opposé, cela se passera généralement bien, tout comme avec les autres animaux dès lors qu'il ne se sent pas en compétition. Une différence est à noter entre le mâle Dobermann et la femelle : cette dernière est aussi calme et sensible que le mâle peut être intelligent et fougueux. Il fera davantage preuve de dominance et sera en cela plus dur à éduquer. C'est une notion dont il faut tenir compte avant 'acquisition, d'autant plus s'il s'agit du premier chien qui entre dans votre foyer. En tout état de cause, ce n'est pas le chien des néophytes Si 'on estime ne pas avoir la poigne nécessaire, autant ne pas commettre d'erreurs.


0 commentaire

Comments


bottom of page